Migration de Windows Server 2003 : comment choisir son hébergement

Publié le 21 novembre 2014 à 11:58 par Sam Turner dans: Hébergement web

La migration de Windows Server 2003 vers les versions 2008 ou 2012 doit être accompagnée d’une mise à niveau matérielle. Il s’agit également d’une occasion de trouver une meilleure option d’hébergement et d’envisager d’avoir recours à la virtualisation. Transformez les tracas associés à la fin de vie de Windows 2003 en une occasion de créer une solution d’hébergement plus évolutive et plus sécurisée en considérant les facteurs suivants au moment de choisir une nouvelle destination pour vos applications.

Windows 2003 Migration

Choix d’une version logicielle

La plus récente version de Windows Server est Windows Server 2012 R2. Toutefois, selon vos applications, il se peut que vous soyez contraint d’exécuter Windows Server 2008 sur certains de vos serveurs, cette version devant être prise en charge par Microsoft jusqu’en 2020.

Pour déterminer si vous devez utiliser Windows Server 2008 ou si vous pouvez migrer directement vers Windows Server 2012 R2, analysez vos applications. Les applications 16 bits ne sont pas compatibles avec le SE 64 bits Windows Server 2012 R2 (mais elles le sont avec le SE 32 bits Windows Server 2008).

Choix d’un serveur

Le choix du matériel dépend entièrement des besoins de vos applications. Si vous conservez les applications que vous exécutiez sur de plus anciens serveurs, vous pourriez envisager d’avoir recours à des serveurs parmi les moins puissants.

Configuration minimale requise pour Windows Server 2012 R2 et pour Windows Server 2008 :

  • Processeur de 64 bits, 1,4 GHz
  • 512 Mo de mémoire vive
  • 32 Go d’espace de stockage

Toutefois, Ken Hess mentionne sur ZDNet que : « les deux plus récents systèmes d’exploitation ont besoin de 4 Go pour exécuter leurs services de base » et conseille de « commencer avec 8 Go de mémoire vive et 50 Go d’espace de stockage. »

Le plus petit serveur Cloud Windows 2012 offert par iWeb possède 1 Go de mémoire vive et 1 Go de stockage SSD pour 0,06 $ US de l’heure (ou 43,80 $ pour un mois de 730 heures).

Le plus petit serveur dédié offert par iWeb est un serveur Intel® Core™ i3-540 de 3,06 GHz H/T doté de 8 Go de mémoire vive et de 2 To d’espace de stockage + RAID logiciel pour 89 $ US par mois (des serveurs en liquidation sont offerts pour un tarif moindre).

Environnements d’essai et de production

Une migration associée à un changement d’architecture d’hébergement, de matériel ou de système d’exploitation nécessite certains essais et une configuration (voire un certain effort de développement) afin de rendre les applications compatibles et de gérer la sécurité. Afin de bien mettre vos applications à l’essai, vous devez disposer d’au moins deux environnements identiques : un d’essai et un de production (opérationnel).

Pour mieux gérer les coûts occasionnés, il se peut que vous préfériez héberger les serveurs utilisés pour votre environnement d’essai dans vos propres locaux. Cependant, les applications, les sites Web et les bases de données de production qui doivent être disponibles en tout temps doivent être hébergés dans un centre de données présentant une redondance N+1 complète. Pour en savoir davantage à ce sujet, consultez notre article sur les erreurs à éviter.

Vous pouvez également avoir recours à la virtualisation pour créer deux environnements ou plus sur un même serveur dédié.

Virtualisation dans Windows Server 2012

Au cours de la décennie qui a suivi le lancement de Windows Server 2003, le principal changement apporté à l’infrastructure Internet a été associé à l’émergence de la virtualisation, soit à la création de machines virtuelles dotées de leur propre système d’exploitation et de ressources provenant du bassin de ressources sous-jacentes de l’architecture.

Windows Server 2012 R2 est axé sur la virtualisation, et ce, grâce à l’hyperviseur Hyper-V. De plus, Windows Server 2012 et System Center apportent de nouveaux outils de suivi, d’automatisation et de gestion des opérations qui constituent Microsoft Cloud OS et permettent de réaliser le plein potentiel du Cloud privé Microsoft.

Prix s’appliquant aux licences Windows Server

À la suite du lancement de Windows Server 2012, Microsoft a modifié la tarification de ses licences pour mieux refléter la nouvelle réalité de la virtualisation. Quelle que soit votre version de Windows Server, entre 2003 et 2012 R2, la tarification est appliquée de la même manière, au même prix, pour les mêmes licences.

Lorsque vous achetez des licences Windows Server pour vos propres serveurs, leur nombre dépend maintenant du nombre de processeurs et du nombre de licences d’accès client (le nombre d’utilisateurs ou d’appareils qui accèdent au serveur). Vous trouverez davantage de renseignements ici (téléchargement du PDF).

Pour les clients des fournisseurs de services d’hébergement comme iWeb, le prix des licences est fondé sur le nombre de processeurs dans un serveur multiplié par le nombre de machines virtuelles sur ce serveur. Une licence de « centre de données » permet qu’un nombre illimité de machines virtuelles soient prévues dans le prix. Nous vous conseillons donc de vous procurer une licence de « centre de données » si vous pensez déployer plus de deux machines virtuelles. Vous pouvez consulter les prix appliqués aux licences chez iWeb dans sa base de connaissance.

Ressources et assistance

Vous avez besoin d’aide pour planifier une migration? Jetez un coup d’œil aux ressources populaires suivantes proposées par iWeb.

Planification d’une migration de serveur – Comment tirer parti d’une occasion plutôt que de subir des tracas

Guide sur l’hébergement des bases de données – Comment dimensionner un serveur pour votre base de données

Comments Off tags: ,  | 
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas de votes)

Commentaires

Pas encore de commentaire.