Cloud privé Azure : le choix payant

Publié le 7 novembre 2014 à 10:23 par Sam Turner dans: Hébergement web

Imaginez l’interface, les fonctions et les avantages de Microsoft Azure hébergés sur des serveurs privés, protégés par un pare-feu et situés à l’endroit de votre choix. Et si vos applications, vos employés ou vos clients hébergés pouvaient accéder à tous ces avantages selon votre tarification et vos autorisations d’accès? Arrêtez de rêver et procurez-vous cette petite merveille en suivant ces trois étapes.

Cloud Privé Azure

Étape 1 : Apprivoiser le Cloud privé

Le Cloud privé vous offre tous les avantages du Cloud computing et du Cloud de stockage à partir de vos serveurs privés. En faisant appel à un Cloud public, les utilisateurs partagent tous les mêmes serveurs, et ils sont assujettis à la tarification et aux conditions d’utilisation du fournisseur du Cloud public (par exemple, iWeb Cloud, Rackspace Cloud, Amazon AWS, Microsoft Azure). Sur un Cloud privé, vous avez l’exclusivité de votre matériel, et vous payez un tarif fixe pour les licences logicielles, le matériel et le centre de données.

Le Cloud computing tire profit de la virtualisation pour regrouper les ressources de plusieurs ordinateurs, ce qui vous permet de créer autant d’ordinateurs virtuels (machines virtuelles) que vous le souhaitez. La gestion de votre centre de données en est alors simplifiée. En outre, il vous est possible de déployer un serveur en quelques secondes ou même de façon automatique lorsqu’une application doit être rehaussée. Vous pouvez facturer les machines virtuelles aux utilisateurs selon leur utilisation. Grâce à cette tarification, vous êtes en mesure de répartir facilement les coûts au sein d’une entreprise ou de revendre des services d’hébergement Web.

Étape 2 : Se familiariser avec le logiciel

Microsoft a regroupé ses logiciels serveurs en une gamme de technologies intégrées (Windows Server, System Center, Hyper-V, etc.) appelée Microsoft Cloud OS. Il s’agit d’un système d’exploitation serveur qui facilite le Cloud computing, en plus d’offrir les fonctions plus traditionnelles de Windows Server.

Comment transformer ce système d’exploitation serveur en un Cloud privé Azure? En déployant l’ensemble du Cloud OS et en ajoutant le Windows Azure Pack, vous pouvez créer votre propre Cloud privé Azure à l’aide de l’interface Azure.

Puisque le Windows Azure Pack présente la même interface que le Cloud public Microsoft Azure, vous pouvez offrir à vos utilisateurs (par exemple, les propriétaires d’applications, de sites Web ou des TI de votre entreprise ou vos clients d’hébergement Web) les mêmes fonctions que celles de Microsoft Azure à des frais fixes, soit les frais de licences et les coûts associés au centre de données. Et ce n’est pas tout : vous pouvez contrôler les ressources et les attribuer aux utilisateurs, puis facturer le service en fonction de vos politiques de prix, comme si vous gériez votre propre Cloud.

Selon les mots de Microsoft :

« Le Windows Azure Pack offre les technologies de Microsoft Azure afin que vous puissiez gérer vous-mêmes votre centre de données et ainsi fournir en libre-service de riches services et expériences multiutilisateurs à la hauteur du Cloud public de Microsoft », affirme Microsoft.

Étape 3 : Choisir votre centre de données privé

Votre Cloud est privé lorsqu’il est hébergé sur vos serveurs. Toutefois, ça ne signifie pas nécessairement que ces serveurs doivent être hébergés dans vos locaux. Ce serait même le contraire quand on prend en considération les frais généraux liés à l’exploitation d’un centre de données, et quand on pense également à la redondance nécessaire pour garantir une disponibilité de réseau et d’alimentation à 100 %. Vous pourriez vous rendre compte que l’option suivante est incontournable : il vous faut trouver un fournisseur externe de service d’hébergement offrant le Cloud privé Azure.

Vous devrez donc trouver un fournisseur qui, en plus de répondre à tous vos critères en matière d’hébergement et de centre de données (emplacement, qualité, expérience, réputation et services), est un partenaire Microsoft possédant l’expertise et les outils nécessaires pour vous aider à déployer, à gérer et à optimiser votre Cloud privé Azure.

Faire votre choix parmi les centaines de fournisseurs d’hébergement et de centres de données sur le marché peut s’avérer une tâche ardue. Toutefois, lorsque vous savez où chercher, il devient facile de réduire la liste des fournisseurs potentiels. À cet égard, nous vous recommandons iWeb.

Pourquoi choisir le Cloud privé Azure?

Les avantages de profiter d’une version privée de Microsoft Azure varient selon votre situation. Si vous lisez cet article, vous savez probablement déjà pourquoi vous préférez le Cloud privé au Cloud public. Voici tout de même les raisons courantes pour lesquelles les gens se tournent vers le Cloud privé tout en exploitant les fonctionnalités et l’interface Azure de Microsoft.

Économies d’échelle : Si votre organisation est d’une taille suffisante, vous constaterez que le coût de ressources équivalentes est inférieur lorsque vous possédez votre propre version privée du Cloud public Azure. En choisissant l’option privée, vous profiterez de votre centre de données (hébergement sur serveur) et de vos licences à un taux fixe. Le Cloud public, au contraire, exige que vous payiez pour chaque Go de RAM, d’espace de stockage et de bande passante utilisé.

Contrôle central : Vous n’aimez pas que chaque propriétaire d’applications, de sites Web et de services informatiques au sein de votre organisation dépense votre argent dans le Cloud? Vous pouvez centraliser le contrôle de vos dépenses en matière d’hébergement grâce au Cloud privé Azure, puis facturer vos services à l’utilisation (la possibilité de facturer à votre propre taux fait partie des fonctionnalités de Cloud OS).

Confidentialité des données et choix de l’emplacement : Le fait que toutes vos données sont hébergées de manière privée sur vos propres serveurs constitue très certainement l’avantage le plus évident du Cloud privé. Dans certains secteurs d’activité, héberger les données de façon privée représente même une exigence réglementaire. Cette solution pourrait vous permettre de prévoir un plan de reprise après sinistre afin de gérer vos données vous-même, sachant où elles sont stockées et qu’elles reposent sur un système de sauvegarde. Vous pourriez également devoir, ou encore peut-être préférerez-vous conserver vos données dans un pays ou un territoire qui n’est pas offert par un Cloud public particulier.

En ayant un contrôle total sur le choix de votre centre de données et de votre fournisseur d’hébergement, vous savez où se trouvent vos serveurs et connaissez les lois qui les régissent. Vous connaissez également les modalités de votre entente sur les niveaux de services et le montant total de vos dépenses mensuelles.

Vous hésitez encore? Clavardez en direct avec un expert qui pourra vous expliquer comment le Cloud privé peut répondre à vos besoins. Nos conseillers vous offriront gratuitement des conseils objectifs.

Comments Off tags: , ,  | 
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas de votes)

Commentaires

Pas encore de commentaire.